Petit Radeau

 

« L’océan est l’endroit idéal où croiser tout seul et où croiser d’autres sillages.

Un radeau est l’embarcation idéale pour aborder en douceur de nouveaux rivages. »

Pour vous donner un avant-goût de Petit Radeau, voici une animation réalisée par l’illustratrice Juliette Parachini-Deny

 

… ainsi que trois doubles pages issues de l’album.


Sélection pour le Prix littéraire PETIT GRAIN DE SEL 2019 (pour maternelles et CP), attribué par un jury de lecteurs adultes (pour 50%) et par les enfants (pour 50 %)
– L’Atelier du poisson soluble : Le Bürlu, le Gnâk et le Pilou-Pilou de Jennifer Dalrymple
– Maison Eliza : Ce géant mon ami d’Ingrid Chabbert et Lili la Baleine
– Éditions Cépages : Petit Radeau de Manech et Juliette Parachini-Deny
– Éditions Le grand jardin : Confettis, confettis de Sandra Le Guen et Marjorie Béal
– Éditions Nuinui : Le mur de Giancarlo Macri et Caroline Zanotti
Le Sel des mots – association qui « œuvre à la promotion de la lecture et à la circulation des textes et idées »


Un album poétique qui sensibilise à la difficulté de s’intégrer ! 16/20

Le résumé :
Sur le vaste océan, Petit Radeau a pour amis poissons et albatros. Mais parmi les bateaux, aucun ! Il craint tout ce qui est plus gros que lui. Où mieux qu’en pleine mer pourra-t-il se jeter à l’eau ?

La critique :
Prenant place dans un environnement souvent apprécié des plus jeunes : la mer et les bateaux, ce petit livre invite le jeune lecteur à réfléchir au thème de l’intégration tout en mettant en avant, à travers l’allégorie, les vertus de l’ouverture aux autres.
Les délicates illustrations à l’aquarelle, mêlant dessins et collages, de Juliette Parachini-Deny, se marient parfaitement au texte de Manech pour nous offrir cette petite histoire pleine de poésie qui use de la métaphore pour nous parler avec justesse de la difficulté de s’intégrer, sujet délicat parfois difficile à aborder avec les jeunes enfants.
Ce bel album nous offre donc une histoire courte mais efficace qui permet d’aborder un sujet sensible de la vie avec les plus petits et qui invite l’enfant à s’affirmer pour oser aller aux devants des autres. Dès 4 ans.

Les auteurs :
Titulaire d’un master en littérature jeunesse, mais également instituteur, Manech est l’auteur de La Bibliothèque idéale spécial philosophie avec les enfants aux éditions MeMo. Avec Petit Radeau, il signe son premier album à destination d’un jeune public.
Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Caen et d’un master en lettres modernes, Juliette Parachini-Deny est à la fois auteure et illustratrice. Dans ses différents albums destinés à la jeunesse, elle mêle dessin, aquarelle et collage.

Le détail :
Petit Radeau fait partie de la collection « Mes tendres feuilles » des Éditions Cépages qui a pour vocation de « dessiner de tendres métaphores sur les sujets sensibles de la vie ». Aussi, elle permet de sensibiliser les enfants à différents thèmes. Destinés au moins de 6 ans, les autres albums déjà disponibles dans cette collection traitent ainsi de sujets aussi variés que le cycle de la vie, le sentiment amoureux, la différence ou encore la naissance.

La parenthèse :
Votre enfant a apprécié la lecture de Petit Radeau ? Alors n’hésitez pas à le sensibiliser à d’autres thèmes grâce à la collection « Mes tendres feuilles » ! Parmi les autres titres disponibles, nous vous conseillons Célestin, un album sur la différence.
Masscritics bloggeur

« L’intégration, c’est quelque chose dont on parle souvent : en tant que parents, on a souvent peur que son enfant s’intègre mal avec ses nouveaux amis, dans sa nouvelle classe, dans un nouvel environnement… Petit Radeau est un livre paru aux éditions Cépages. C’est un livre vraiment magnifique, qui parle justement d’intégration. C’est l’histoire d’un petit radeau qui a des difficultés à s’intégrer parmi les gros bateaux. Il aime mieux être tout seul, dans son coin… À la fin, il se rend compte qu’il peut trouver du plaisir aussi avec les plus gros. »
La parfaite maman imparfaite – bloggeuse

 

 

 

 

 

 

« C’est un livre que j’ai découvert au salon Nau belles rencontres, organisé par le Sel des mots au Pouliguen, et pour lequel l’auteur était présent, l’ouvrage étant sélectionné pour un prix. C’est aussi un album que je garde en réserve pour l’instant et que je compte lire à bébé quand il sera un peu plus grand, avant, pendant ou après le bain ou les baignades rafraîchissantes de grandes chaleurs (j’aime bien créer un moment de lecture qui me semble approprié au thème ou au contexte du livre). Petit Radeau est l’histoire d’un minuscule voilier fait d’une feuille d’arbre qui préfère voguer à l’écart de ses comparses bateaux, jusqu’au jour où, malgré lui, il se retrouve au milieu d’imposants navires qui le voient à peine tant il est petit. Comment parvenir à se faire entendre ? Comment parvenir à se faire une place quand on est timide et solitaire ? Un joli album qui, encore une fois, se lit à plusieurs niveaux : un aspect purement narratif, avec une dernière page que je ne dévoile pas mais qui, pour ma part, m’a séduite ; une forme d’imagier, puisque l’enfant y apprend le nom des différents bateaux qui sont représentés ; et une question plus universelle, celle de l’intégration. Les illustrations sont par ailleurs très belles et originales, à la fois réalistes et poétiques, réunissant différentes techniques dont le papier découpé (si je me rappelle bien ce que m’a dit Manech). Un livre qui me semble plutôt bien adapté en ce moment, entre grande chaleur qui incite à multiplier les bains des petits, et l’approche des grandes vacances et donc, peut-être, de la mer ou des océans. »
Anne-fée-la-lune – instagrammeuse

 

Vous pouvez recommander cette page sur